Kudzu science - The home testing company

La référence du Home Testing *

Secteur de la construction : N°1 de la consommation d’alcool et de cannabis

14 février 2012

PARTAGER CETTE actualité :

L’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES) a publié les premiers résultats de son Baromètre santé consacré aux consommations de substances psychoactives en milieu professionnel. Ce Baromètre santé a été réalisé en 2010 auprès de 27 653 personnes âgées de 15 à 85 ans.

La consommation d’alcool ou de substance psychoactives arrive au 3ème rang des préoccupations des chefs d’entreprise du BTP, derrière la prévention des accidents du travail et des risques professionnels. Dance ce secteur, l’alcool demeure en effet de loin l’addiction la plus fréquente.

Des résultats inquiétants pour le secteur de la construction

D'après l’enquête réalisée, 13,4% des actifs du secteur du BTP consomment de l'alcool quotidiennement, juste après le secteur de l’agriculture (16,6%). La consommation ponctuelle importante (6 verres en une seule occasion au moins une fois par mois) est particulièrement élevée dans la construction, et représente 32,7% des actifs de ce secteur (contre 19,2% tous secteurs confondus). Dans l’entreprise ou sur les chantiers, 1 personne sur 3 reconnait avoir connu l'ivresse au cours de l'année, contre 1 personne sur 5 sur l'ensemble des secteurs.

La consommation de cannabis sur l'année s'avère également plus fréquente dans ce secteur, avec 13% de consommateurs dans l'année, juste après les arts et spectacle ( 16,6 %) et quasiment à égalité avec la restauration (12,9%), alors que sur l'ensemble des actifs, la consommation de cannabis sur l'année est de 6,9%.

En parallèle, quatre secteurs d’activités ont des consommations significativement plus faibles que le reste des actifs : l’administration publique, l’enseignement, le milieu de la santé humaine et de l’action sociale, et les activités de service des ménages.

L’alcool et le cannabis au travail : une réalité

Plus de 33% des consommateurs d’alcool et 13,2% des consommateurs de cannabis déclarent avoir augmenté leurs consommations du fait de problèmes liés à leur travail ou à leur situation professionnelle au cours des 12 derniers mois. Le renforcement de ces conduites addictives apparaît significativement plus important chez les chômeurs que chez les actifs occupés. La consommation d’alcool sur le lieu de travail (hors repas et pots) concerne 16,4% des actifs occupés (18,9% des hommes et 10,3% des femmes) et 40% des actifs occupés déclarent avoir consommé de l’alcool à la sortie du travail, entre collègues (43% des hommes et 32,6% des femmes).

Ces chiffres ne doivent pas occulter le fait que l'exercice d'une activité professionnelle reste globalement un facteur de protection des conduites addictives, comparée à la situation de recherche d'emploi.

L'alcool en entreprise, problématique dans le monde du travail

Les occasions de boire un verre au travail sont nombreuses : pots, fêtes de fin d’année, repas d’affaires, fin d’un chantier ou nouveau marché à fêter, etc. Mais le stress, la pénibilité, la répétition des tâches ou la surcharge de travail sont des facteurs favorisant la consommation d’alcool. Or, un ou deux verres suffisent à modifier la capacité de travail : temps de réaction plus long, champ visuel rétréci, capacités intellectuelles d’apprentissage et de mémorisation altérées, baisse de la vigilance, prise de risques inconsidérée, aggravation du risque d’accident de travail ou de la route.

De plus ceci a un coût financier important pour votre entreprise : baisse de la qualité du travail, malfaçon, démotivation, absentéisme, sans compter le coût dû aux accidents et aux dégâts matériels. En effet, en cas d’accident provoqué par un salarié ivre, la responsabilité de l’entreprise sera systématiquement engagée, voire même votre responsabilité pénale en tant qu’employeur.

En tant que chef d’entreprise, vous devez interdire l’introduction, la distribution et l’usage de l’alcool au sein de votre entreprise. Le non-respect de cette double interdiction est sanctionné par l’inspecteur du travail : amende de 3.750 euros par infraction constatée, c’est-à-dire autant de fois qu’il y a de salariés ivres dans l’entreprise. Par ailleurs le vin, la bière, le cidre, le poiré (jus de poire fermenté), l'hydromel (miel fermenté) non additionnés d'alcool sont autorisés au restaurant d’entreprise, à la cantine ou lors d’une occasion particulière.

Sources :
Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES)

D’autre part, plus d’un salarié sur trois se dit aujourd’hui victime de tabagisme passif au travail. Dans votre entreprise, l’interdiction de fumer est-elle toujours respectée ?

retour à la liste des actualités

FLUX RSS

Pour suivre toute l’actualité Kudzu, abonnez-vous à notre flux RSS.

s’abonner au flux rss


  • Nos Garanties

    Paiement sécurisé, anonymat et confidentialité des données.

    En savoir plus »

  • Comment ça marche ?

    Découvrez les étapes clés du concept Kudzu Science.

    En savoir plus »

  • Allez plus loin

    Base documentaire, liens utiles, vidéos et lexique.

    En savoir plus »

  • Contactez nous

    Nous sommes à votre disposition pour tout renseignement.

    En savoir plus »

Kudzu Science développe et commercialise des kits d’analyse à destination des particuliers, dans les domaines de la santé environnementale et humaine. Les kits d'analyse de la qualité de l'air intérieur et des allergènes domestiques pour mesurer le niveau de pollution de l'air intéieur par les COV, les aldéhydes et les allergènes domestiques sont faciles d'utilisation. Les kits d'analyse de la pollution de l'eau par les pesticides permettent de tester son eau de consommation. Les kits d'analyse en de la gamme Santé & Bien-Être permettent de faire le bilan de vos habitudes de consommation d'alcool, d'évaluer votre exposition au tabagisme et d'évaluer votre exposition aux pesticides d'usage domestique courant ou spécifiquement employés dans la viticulture. Les résultats sont fiables grâce au laboratoire de Kudzu Science qui analyse les prélèvements avec des instruments de haute technologie.
* La référence des tests à domicile