Kudzu science - The home testing company

La référence du Home Testing *

La pollution de l’air intérieur par le formaldéhyde

11 décembre 2013

PARTAGER CETTE actualité :

Présent dans l’air intérieur de tous les logements, les bureaux et les espaces de vie, le formaldéhyde est un Composés Organique Volatil (COV) ayant pour origine de multiples sources à l’intérieur des bâtiments et dont les effets sur la santé sont potentiellement importants.

Comme les autres COV, le formaldéhyde est une molécule chimique qui présente la propriété d’être gazeuse à température ambiante. Pour cette raison, il est présent dans l’air que nous respirons quotidiennement dans nos maisons et au bureau.

Les campagnes de mesure réalisées dans des logements montrent qu’il est omniprésent et que dans plus de 80% des cas, sa concentration dépasse 10 µg/m3. Cette valeur de référence est recommandée par l’Agence National de SEcurité Sanitaire (ANSES).

Quels sont les effets sur la santé du formaldéhyde ?

Le formaldéhyde est une substance chimique irritante pour les yeux et les voies respiratoires. Il peut avoir des effets sur les capacités respiratoires. C’est également une substance allergisante et il n’est pas exclu qu’il soit à l’origine de troubles neurologiques.

Ce composé chimique est classé cancérigène dans le groupe 1 par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC / IARC), c’est-à-dire que le formaldéhyde est une substance cancérigène avérée.

Par ailleurs, le formaldéhyde agit comme facteur sensibilisant et aggravant des pathologies comme l’asthme et les allergies respiratoires.

Quel est l’origine du formaldéhyde dans les logements ?

Le formaldéhyde provient en grande partie du mobilier bois fabriqué à partir de particules ou collé. En effet, un mélange à base de formol (solution aqueuse de formaldéhyde) est utilisé comme colle pour agglomérer les particules entre-elles ou bien assembles les lames de bois. En conséquence, le mobilier émet du formaldéhyde pendant plusieurs années après sa fabrication.

Les matériaux de construction, de rénovation et de décoration peuvent également contenir du formaldéhyde. Dans le cas des peintures, des vernis et des colles, il sera émis en quantité importante lors du séchage puis pendant plusieurs mois après l’application.

Les produits ménagers contiennent de nombreux COV, notamment des solvants et des composés chimiques pour donner une bonne odeur de sapin ou de citron. Dans plus de 90% des cas, les produits ménagers contiennent également du formaldéhyde.

Les processus de combustion des matières combustibles émettent du formaldéhyde : fumée de tabac, les feux de cheminée, les poèles à bois, bougies (parfumées ou non), encens …

Il existe bien entendu d’autres sources de formaldéhyde dans les logements.

Comment limiter la pollution de l’air intérieur par le formaldéhyde ?

L’amélioration de la qualité de l’air intérieur passe en premier lieu par l’aération du logement. Il est recommandé d’ouvrir ses fenêtres et de créer un courant d’air deux fois par jour pendant au moins dix minutes (même en hiver). En effet, en l’absence d’aération, les COV se concentrent dans l’air intérieur. Il est également conseillé d’installer des systèmes de Ventilation Mécanique Contrôlées (VMC). Cependant cela ne dispense pas d’aérer son logement.

La seconde étape pour améliorer la qualité de l’air intérieur consiste à rechercher et à éliminer les sources de pollution de l’air intérieur. Enfin, si ces actions ne permettent pas d’améliorer significativement la qualité de l’air intérieur, il faudra recourir au traitement de l’air intérieur par des systèmes de filtration sur charbon actif ou de destruction des COV par photocatalyse.

Comment mesurer la concentration de formaldéhyde dans l’air intérieur ?

La Valeur Guide de l’Air Intérieur (VGAI) définit la concentration en dessous de laquelle les risques pour la santé d’une exposition à long terme sont négligeables et la Valeur d’Action Rapide (AVR) définit la concentration à partir de laquelle il est urgent d’agit pour diminuer la concentration du polluant et améliorer la qualité de l’air intérieur.

Actuellement la VGAI pour le formaldéhyde proposée par l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur (OQAI) est de 30 µg/m3. Elle sera portée à 10 µg/m3 au 1er Janvier 2023 et suivra alors les recommandations de l’ANSES. La VAR pour le formaldéhyde est actuellement de 100 µg/m3.

Pour évaluer la qualité de l’air intérieur, Kudzu Science propose une large gamme de kits d’analyse très simples d’utilisation. Ils sont composés de « capteur passifs » à déposer dans la pièce à analyse pendant une période de 7 jours consécutifs. Les capteurs sont ensuite envoyés au laboratoire et analysés par des experts scientifiques de l’air intérieur. Les résultats sont présentés dans un rapport complet disponible en téléchargement sur le site Internet de Kudzu Science.

Kudzu Science propose le kit Formaldéhyde spécifiquement pour la mesure du formaldéhyde. Il est cependant préférable de réaliser un bilan complet de la qualité de son air intérieur avec les kits DUO Air Intérieur et DUO PRO Air Intérieur qui permettent de rechercher l’ensemble des COV dont la recherche est classée comme prioritaire par l’OQAI.

retour à la liste des actualités

Mesurez la pollution de votre air intérieur par le formaldéhyde

FLUX RSS

Pour suivre toute l’actualité Kudzu, abonnez-vous à notre flux RSS.

s’abonner au flux rss


  • Nos Garanties

    Paiement sécurisé, anonymat et confidentialité des données.

    En savoir plus »

  • Comment ça marche ?

    Découvrez les étapes clés du concept Kudzu Science.

    En savoir plus »

  • Allez plus loin

    Base documentaire, liens utiles, vidéos et lexique.

    En savoir plus »

  • Contactez nous

    Nous sommes à votre disposition pour tout renseignement.

    En savoir plus »

Kudzu Science développe et commercialise des kits d’analyse à destination des particuliers, dans les domaines de la santé environnementale et humaine. Les kits d'analyse de la qualité de l'air intérieur et des allergènes domestiques pour mesurer le niveau de pollution de l'air intéieur par les COV, les aldéhydes et les allergènes domestiques sont faciles d'utilisation. Les kits d'analyse de la pollution de l'eau par les pesticides permettent de tester son eau de consommation. Les kits d'analyse en de la gamme Santé & Bien-Être permettent de faire le bilan de vos habitudes de consommation d'alcool, d'évaluer votre exposition au tabagisme et d'évaluer votre exposition aux pesticides d'usage domestique courant ou spécifiquement employés dans la viticulture. Les résultats sont fiables grâce au laboratoire de Kudzu Science qui analyse les prélèvements avec des instruments de haute technologie.
* La référence des tests à domicile